HONORAIRES

Le justiciable se pose beaucoup de questions sur la rémunération de l’avocat…Le mode de détermination qui en est fait par la loi ne lui permet pas de toujours en appréhender la justesse ou la légitimité : Article 10 al 2 de la loi du 31 décembre 1971 « A défaut de convention entre l’avocat et son client, l’honoraire est fixé selon les usages, en fonction de la situation de fortune du client, de la difficulté de l’affaire, des frais exposés par l’avocat, de sa notoriété et des diligences de celui-ci » Il en résulte que certains ont pu considérer comme excessifs les honoraires parfois demandés par leurs avocats.